Accueil » Editorial » Le master Droit pénal et Psycho-Criminologie forensique

Le master Droit pénal et Psycho-Criminologie forensique

Chers étudiants ou futurs étudiants

Cette page est dédiée au Master:

Mention:  « Droit privé et sciences criminelles » (nota: ceci ne reflète pas bien notre master, mais hélas le ministère de l’Education ne permet pas de mentionner le terme « criminologie » dans les Mention

Parcours: Droit pénal et psycho-criminologie forensique (ce qui reflète vraiment notre master)

Première remarque importante: Ceci N’EST PAS UN MASTER DE DROIT PRIVE, de CARRIERES JUDICIAIRES ou encore un pré-IEJ.
Il arrive que nos étudiants réussissent l’ENM ou plus encore le CRFPA, mais si vous voulez étudier toutes les matières de droit privé, ce master n’est pas pour vous. 

ATTENTION! Cette page sera remise à jour régulièrement. Revenez-y dès lors avant de candidater. En effet, le nouveau site de sélection des masters va sans doute faire bouger les lignes. 

Les candidatures pour le Master  sont ouvertes uniquement durant la campagne du site MonMaster

Pour candidater vous devez obligatoirement passer par cette application.

Nous avons reçu ces dernières années jusqu’à 3000 candidatures! Autant dire que ceux qui n’ont pas été reçus n’ont pas nécessairement démérité Le niveau de compétition pour notre master a été considérable et seuls les dossiers exceptionnels ont été retenus.

Pour ceux qui envisageraient de candidater l’année prochaine (ou de re-candidater) il est impératif de (re)lire cette page attentivement et de vous préparer au moins un, voire de préférence deux ans à l’avance pour accumuler les compétences et qualités que nous attendons des candidats.

La maquette (révisée pour 2024-2025 en prenant en compte les voeux exprimés par les étudiants depuis dix ans dans le cadre des comités de perfectionnement, les besoins des terrains recruteurs et les contraintes ministérielles en réduction drastique des heures de cours), comprend des enseignements de

– criminologie (introduction générale, infractions spéciales, criminologie du traitement, victomologie) toutes dispensées en anglais. E

– de psychologie (psychopathologie, addiction, techniques cognitives et comportementales) et para-forensiques (médecine légale) ou criminalistiques (police scientifique; techniques d’enquête).

– de droit pénal (droit pénal spécial, droit pénitentiaire, droit de l’application des peines, procédure pénale, droit pénal du travail et des affaires, droit pénal des mineurs, droit pénal international et européen) ou para-pénal (droit pénitentiaire),

– des matières juridiques utiles pour les grands concours de la chaîne pénale (procédure civile, techniques contractuelles, droit de la famille ) ou utiles pour l’épreuve de culture générale de ces concours (histoire du droit pénal).

– trois enseignements de méthodes de recherche (juridique pour ceux choisissant un mémoire juridique et criminologiques pour ceux choisissant un mémoire (psycho)criminologique).

-trois enseignements de legal English.

Notez notamment qu’il y a :

– des TD aussi bien en M1 qu’en M2

– un travail de recherche qui commence en M1 et donne lieu à un rapport d’étape et qui se termine en M2 avec un mémoire. Vous pouvez choisir un mémoire en droit ou en criminologie

– un second semestre de M2 banalisé (sauf cours en janvier) afin de réaliser le stage obligatoire de deux mois

– un seul parcours commun, comprenant les trois grandes catégories de disciplines concernées (droit pénal, criminologie et psychologie) avec quelques options à l’intérieur de ces disciplines

– Plus de cours en anglais qu’auparavant

– Des cours/séminaires de méthodologie de recherche (au choix en droit pénal ou en criminologie forensique)

Le nombre de places dans le M1-M2 est de 25 au total

Attention, il est parfaitement inutile de candidater pour ce parcours et votre dossier sera immédiatement réjeté si vous 

  • faites pas les QCM qui sont requis
  • n’avez pas fait certifier votre anglais avec un système reconnu et sérieux, ce, au cours de l’année précédent votre candidature ou au plus tard l’année d’avant (les certifications antérieures sont périmées) et que celui-ci est au moins B2
  • ne répondez pas aux condition indiquées ci-après

Première série de conditions: faire les QCM

  • un QCM mesurant les compétences en droit pénal

  • un QCM mesurant les compétences en anglais – anglais en tant que langue, mais aussi capacité à lire et comprendre 4 textes en (psycho)-criminologie. En effet, aucune compétence en criminologie ne peut s’acquérir sans maîtriser l’anglais, la littérature sérieuse étant en totalité en anglais.

En effet, à Reims, nous voulons mesurer les compétences acquises de manière égale entre tous les candidats plutôt que de nous appuyer uniquement sur vos notes qui sont très variables d’une université à une autre et qui parfois sont accordées sur la base de manière non prises en TD ne signifiant pas grand’ chose en termes de compétences réelles.

Ceci donne une chance à tout le monde à égalité.

Aucun dossier ne peut être pris en deçà de ces seuils!

Attention aux personnes qui tricheraient et feraient faire leurs QCM par quelqu’un d’autre: nous croisons ensuite les informations avec les éléments du dossier. Nous tirons naturellement les conséquences d’ incohérences flagrantes (par ex. 80/100 au QCM anglais mais A2 à la certification) . De plus, les personnes présélectionnées passeront un entretien (en distanciel) qui les questionnera sur le droit pénal (pour les licenciés en psychologie, en matière de psychopathologie, d’attachement, ou autres questions utiles en psycho-criminologie) et en anglais. Toute incohérence flagrante entre les résultats du QCM et les éléments de l’entretien (par ex. niveau apparent très élevé en anglais mais très faible lors de l’échange) sera naturellement éliminatoire. 

Sous ces précautions, tout le monde a ses chances car ce que nous souhaitons n’est pas d’accueillir des forts en thème, mais des personnes curieuses, ayant réellement des compétences et motivées.

Nous apprécions  les candidatures de personnes ayant suivi d’autres cursus que le droit et notamment ceux de personnes ayant fait de la psychologie ou de la sociologie ou ayant étudié la criminologie, la psychologie ou la sociologie à l’étranger. La diversité de nos promotions fait notre fierté. 

Pour ces personnes, le seuil du QCM en droit pénal est de 20/100; pour les juristes,un niveau de 72/100 est exigé en droit pénal

Pour tous, le résultat exigé au QCM en anglais est: minimum 72/100

Je recommande aux personnes non juristes de réviser un peu le droit pénal dans des manuels de base dans les mois qui précèdent et notamment

  • droit pénal général
  • procédure pénale
  • droit pénal spécial
  • droit de la peine
  • Nota pour tous: Vous avez la possibilité de remplir les QCM à votre rythme, en vérifiant les réponses dans des manuels. Ce n’est pas une interrogation destinée à tester des connaissances acquises par coeur, mais pour les juristes, la capacité à rechercher les réponses et pour les psychologues et autres disciplines, la motivation à les rechercher 

Deuxième série de conditions: 

  1. – cours suivis: les matières pénales

    – Vous avez suivi suffisamment de matières de pénal au cours de vos études (attention pour ceux qui ont été formés dans les facultés où ces disciplines ne sont pas suffisamment enseignées)  et ces matières devront avoir été toutes suivies en TD.

    Pour les psychologues mettez en  lumière les matières utiles pour la criminologie telles que la psychologie cognitive, les TCC, la psychologie développementale, la psychopathologie, les méthodologie de recherche, notamment statistiques, les techniques d’entretien, etc. Pour les sociologues, pensez à la sociologie de la déviance, aux cours de méthodologie de la recherche, etc.

  2. – Vous devez avoir fait au moins un stage (de préférence plusieurs) d’une durée suffisante (au moins un mois), ou bien avez eu une activité professionnelle, associative ou apparentée dans la sphère pénale (pr ex. réserve, association socio-judiciaire, de défense ou aide aux victimes, les CRIAV, e, matière d’addiction, de traitement en santé mentale, etc.) 

  3. Votre niveau en anglais est mesuré par le QCM, mais nous vérifions en croisant les informations. Notamment, nous vous demandons d’avoir eu des notes qui confirment ses résultats ainsi qu’une certification en anglais. Le niveau certifié doit être au moins B2. Cette certification doit être de l’année en cours ou de l’année précédente. La certification Altissia est gratuite.  (TOEFL, TOIC, etc. sont a fortiori utiles) Si vous êtes natif anglophone ou avez une autre raison pour avoir un excellent niveau en anglais (école internationale, vie à l’étranger, etc.) justifiez en également. 

  4. Vous devez avoir montré une réelle motivation pour les matières pénales, la criminologie, la psychologie forensique (de préférence tout à la fois) soit en faisant un DU ou un certificat, dont vous fournissez le justificatif, soit au moins un MOOC, en langue anglaise, d‘une durée de plusieurs semaines provenant d’une université de qualité, et sur les domaines de la criminologie, de la psychologie forensique, de la psychologie cognitive, de la sociologie de la déviance ou discipines et sujets apparentés.

Toutes ces conditions sont devenues impératives au vu du nombre considérable de candidatures que nous recevons.

IMPORTANT. Notre master est très sélectif, mais il est égalitaire. Même sans mention vous pouvez être sélectionné.e, dès lors que vous êtes très motivé.e, très travailleur.se et très impliquée. Inversement, vous pouvez avoir eu de très bonnes notes et/ou une mention dans votre université, sans pour autant être pris dès lors que les compétences n’ont pas été véritablement acquises ou que votre motivation n’est pas suffisante. 

 ELEMENTS COMPLEMENTAIRES DE SELECTION

Encore une fois, plutôt qu’uniquement à des forts en thème, l’équipe d’enseignants souhaite en outre enseigner à des personnes très dynamiques, autonomes et capables de travailler en équipe.

Si vous avez l’expérience du travail en équipe, du montage de conférences ou ateliers, d’organisation, de management, etc. mettez-la en avant.

Nous apprécions tout particulièrement les profils de personnes ayant fait plusieurs stages, étant réservistes, ayant fait un service civique, ayant une activité associative dans le secteur pénal ou de l’aide aux victimes, ayant travaillé ou travaillant encore, notamment dans ces domaines, ou en reconversion professionnelle, provenant d’autres cursus (not. psycho, socio, sciences humaines diverses), etc.

De même apprécions-nous tout particulièrement les dossiers de personnes ayant passé du temps à l’étranger à un titre ou un autre.

Nous privilégions les profils de personnes ayant réfléchi à leur avenir professionnel (y compris en cas d’hésitation sur le choix final – vous avez parfaitement le droit à votre âge d’hésiter – en ce cas d’être capable de le formuler clairement et logiquement)

Enfin une condition impérative est d’être capable et désireux de travailler de manière intensive. Ce master n’est pas pour les « faint of heart » ou paresseux. Nous allons vous demander beaucoup, vous mettre à contribution (organisation de colloques, d’ateliers internationaux, etc.) et si vous avez une attitude passive en mode ‘je vais en cours, je prends des notes et je me mets au repos’, ce master n’est clairement pas pour vous.

Pour résumer ce master est ce que vous en ferez et notre équipe, très impliquée et dévouée ne veut pas « faire cours à des chaises », mais à des acteurs.

MODALITES POUR CANDIDATER

La plateforme du ministère de l’éducation a été formatée pour que vous nous communiquiez les informations nécessaires pour un traitement optimal de vos candidatures.

Merci de prêter attention à ces rubriques et de les remplir:

– soigneusement

– complètement

– honnêtement (les informations seront contrôlées sur la base de vos justificatifs)

Par ailleurs votre lettre de motivation, qui ne doit pas excéder UNE page A4, doit évoquer de manière concise et claire: 

  • – QUI VOUS ETES;

  • – POURQUOI VOULEZ VOUS FAIRE CE MASTER (soyez précis(e)

  • – EN QUOI VOUS AVEZ LES QUALITES REQUISES;

  • – QUEL EST VOTRE PROJET PROFESSIONNEL (ou justifier vos hésitations, qui sont tout à fait légitimes à votre âge)

Réfléchissez donc bien à :

  • – votre projet professionnel (ou vos choix potentiels)

  • – votre personnalité

  • – vos compétences;

  • – ce qui vous intéresse;

  • – les compétences dont vous aurez besoin sur le terrain (par ex. si la criminologie est une compétence nécessaire pour ce que vous allez faire; inversement si seul le droit vous sera utile…)

Les étudiants ayant validé le master 1 sont admis en seconde année de master automatiquement

en M1.

C’est la raison pour laquelle il n’y a plus de place disponible en M2.

Pour plus d’informations contactez:

Uniquement si vous avez des questions pédagogiques et sur les cours: martine.evans@univ-reims.fr

Si vous avez des questions administratives, sur les conditions d’inscription: ou le secrétariat:

m1penal@univ-reims.fr